Une véritable Œuvre d’Art


France, Calvados (14), Saint-Martin-de-Mieux, hameau de Saint-Vigor-de-Mieux, chapelle de Saint-Vigor-de-Mieux dite chapelle du Pommier
A 6 km au sud de Falaise, la chapelle Saint Vigor à Saint Martin de Mieux est aujourd'hui une oeuvre d'art aussi appelée "la chapelle aux pommiers".

L'artiste japonnais Kuoji Takubo est tombé sous le charme du site lors de sa 1ère visite en 1987.
Soutenu par des mécènes Français et Japonnais et sur ses fonds propres, il décida de faire de la chapelle du 15e siècle une oeuvre d'art.
Charpente apparente, fresque de pommiers, tuiles de verres de 7 couleurs différentes... font de cette chapelle un lieu de visite unique en Normandie.
Durée de la visite libre : 30 min.

D’allure rustique en harmonie avec les fermes environnantes, la Chapelle de Saint-Vigor-de-Mieux existait déjà à la fin du 13ème siècle.
Remaniée au 15ème siècle par Guillaume de Vanembras, elle subit des modifications et des adjonctions au cours des siècles.
Les membres de la famille Vanembras furent inhumés dans la nef jusqu’en 1737 ; certaines plaques sont encore visibles.
La chapelle qui tombait en ruines fut fermée au public en 1983. lors d’une première visite en 1987, l’artiste japonais Kyoji Takubo fut séduit par le site et
décida d’en faire une oeuvre d’art. Les travaux débutèrent en 1992, avec l’aide de nombreux sponsors français et japonais.
La charpente fut d’abord restaurée, puis la couverture, ensuite vint la création de la toiture ; aux tuiles anciennes furent ajoutées des tuiles de verre
aux couleurs de l’arc en ciel. Le sol a été réalisé en acier « corten », les murs furent recouverts de feuilles de plomb sur lesquels l’artiste apposa de nombreuses
couches de peinture de couleurs différentes, enfin, il dessina sur la dernière couche (blanche) des branches de pommiers et il grava avec un outil de sa conception
pour faire ressortir au travers des couches de peintures les couleurs des pommiers normands.

If et Chapelle 1

If et Chapelle 2If 2

Chapelle 3Chapelle 2

mieuxchapelle05Chapelle 1

eglise-saint-vigor-3mieuxchapelle01

mieuxchapelle02

eglise-saint-vigor-2

eglise-saint-vigor-3

HLh4234

Chapelle-Saint-Vigro-Interimieuxchapelle09

Saint-Martin-de-Mieux003saint-vigor

tourisme-chapelle-saint-vigor-17639mieuxchapelle15

mieuxchapelle07

Cimetiere 1Cimetiere 2

Cimetiere 3Cimetiere 4

Cimetiere 5Cimetiere 6

Cimetiere 7Cimetiere 8

Chapelle-Saint-Vigor-detailTuiles Colorees 1

Tuiles Colorees 2mieuxchapelle10

Ryuma, le fils cadet au côté de son père l'artiste Kyoji Takubo, Daisuke le fils aîné et leur mère Chako devant la chapelle Saint-Vigor

Ryuma, le fils cadet au côté de son père l'artiste Kyoji Takubo, Daisuke le fils aîné et leur mère Chako devant la chapelle Saint-Vigor.2008

 Comment trouvez-vous la chapelle aujourd'hui ?

Elle est comme les gens, elle vieillit avec le temps. Comme moi : j'avais 40 ans quand je l'ai faite et aujourd'hui j'en ai près de 60. J'ai quelques cheveux blancs, mais je ne veux pas les teindre. Si la mousse pousse sur la chapelle, si la peinture vieillit... c'est normal. Il ne faut surtout pas nettoyer ça. Je veux que les bâtiments vieillissent comme les gens.

L'Association des amis s'inquiète d'un mur sud qui brunit. Quel est votre avis ?

Si on commence à s'inquiéter des défauts, on ne s'arrête pas. Elle est en train de vieillir avec moi. Elle représente une partie de moi.

Vous avez passé dix ans de votre vie dans le pays de Falaise avec votre femme et vos trois fils. Il continue de tenir une grande place dans votre vie ?

La chapelle est mon second lieu de naissance parce que mes fils y ont grandi. Les paysages de leur enfance sont ici. Ils ont appris le français et mon fils aîné a fréquenté l'université de Caen. J'ai appris beaucoup de choses pratiques en France et j'y ai gardé des relations amicales. Nous avons dû être les premiers Japonais à vivre à Falaise

Propos recueillis par Danièle FOUREY.

 

 

Enregistrer