6a00e551daa20b88330162fe117ac2970d-800wnji

 

la légende
Où l'on trouve mentionnée, sur parchemin, la trace des rentes payées par Raoul Leprévost, le Maître d'alors de La Couronne : 2 sols pour la « Pitancière » du Prieuré de Saint-Lô ( 14 et 15 èmes siècles ) et 60 sols à la Communautés des Filles de Dieu ( 1345-1610).
En 1431, Raoul Baudry, profession Tavernier, put voir,, au travers des fenêtres de La Couronne, le supplice de Jeanne d'Arc.
Les siècles ont passé... Oui, la plus vieille Auberge de France, estampillée 1345, a vu Jeanne d'Arc, mais également Pierre Corneille, dont la maison familiale était à deux pas.
En ces siècles là, La Couronne portait son titre d'Auberge et il est dit que l'avocat Thouret, l'homme qui allait inventer les départements français, la fréquentait à la veille même de la Révolution.
1854. Le milliardaire américain Cornélus Vanderbilt fait escale à Rouen avec son steam-yatch North Star...
« We were all anxious to find our way to the place de la Pucelle, where Joan of Arc was burned in 1341. Here, turning from the spot, we found a house regarded as one of the oldest avern : La Couronne... ! »
L'Auberge de la Couronne était devenue l'Hôtel de La Couronne, avant d'être simplement La Couronne. Cette Couronne se voulait gourmande en plein centre de Rouen, à côté des Halles et elle connaissait la célébrité... puisque Curnonsky, Prince des Gastronomes la fréquentait, tandis que le fameux Dorin, dont la truite est restée célèbre, siégeait plusieurs années à La Couronne et contribuait au renom gastronomique de Rouen.
Darwin & Dominique Cauvin ont repris pour la plus grande satisfaction des clients venus quelquefois de très loin, la grande tradition du canard à la rouennais.

rouen_un_31_dcembre_1[1] Rouen--206-

restaurant la Couronne sculprture Rouen-la-couronne

rouen_by_night_311207_3[1]

place du vieux marcher resto la couronne

 

Ce restaurant est un lieu très prisé des stars du monde entier. A la grande époque des traversées transatlantiques, les grands (ou moins grands, faisaient un détour par Rouen pour aller manger à la Couronne.
L'intérieur est aussi beau et ancien que l'extérieur, mais ce qui m'a étonné sont ces centaines de photos, dédicacées et accompagnées d'un petit mot, des personnalités passées dans ce lieu.
De la Princesse Grace de Monaco à Patrick Bruel en passant par Brigitte Bardot, Sophia Loren, John Wayne, Gainsbourg ou encore Jean d'Ormesson, Salvator Dali ou l'Empereur d'Ethiopie,.... la liste est impressionnante
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette très bonne table de Rouen reste accessible.

Petite visite des lieux : les parties communes et les salons privatifs

2015-09-07_214017

2015-09-07_214100

2015-09-07_214112

 

Le Salon des Rôtisseurs   

le salon des rotisseurs

Ce salon tire son nom de l'époque où l'Auberge proposait au chaland attiré par le fumet, le poulet et le canard rôtis à la broche dans l'âtre de la cheminée.
Aujourd'hui et depuis longtemps déjà, les chefs cuisiniers – ainsi que les chalands ! - ont adopté les plaisirs de la fameuse recette du Canard à la Rouennaise.
La découpe, la presse, le flambage, la cuisson et la présentation du canard préparé en salle devant vous offrent un véritable spectacle pour les sens.
Fidèle à la tradition normande, l'ambiance intime, feutrée et chaleureuse emplit ce coeur de la Couronne, avec son plancher de chêne, ses poutres et colombages,
ses murs qui portent encore la signature des clientèles de l'époque de l'Auberge, ses draperies moyenâgeuses, ses assiettes en vieux rouen

 

Le Salon Jeanne d'Arc

Le Salon Jeanne d'Arc

Comme son nom l'indique, elle est entièrement dédiée à la célèbre Pucelle. En témoignent les fresques murales, peintes sur mesure par Georges Conrad en 1928, entourant
discrètement la salle, retraçant son histoire de l'instant de la révélation où la jeune bergère entendit des voix lui intimant la mission de sauver le Royaume de France de
l'emprise anglaise jusqu'à sa fin tragique, fomentée par l'évêque Cauchon, lui réservant le sort des sorcières. Jeanne périt le 30 mai 1431 dans les flammes du bûcher;
la déjà presque séculaire vieille auberge en fût témoin. Des fenêtres du salon, on peut aujourd'hui comtempler la grande croix du monument national, dont la première pierre
fût posée par René Coty en 1956, pour être finalement érigé en 1979 en hommage à la Pucelle, croix située à l'emplacement même du bûcher selon les recherches effectuées dans
la deuxième moitié du XIXe siècle par l'archiviste Charles de Beaurepaire.

Le Salon des Artistes

Le Salon des Artistes

Fidèlement redécorée à l'esprit de La Couronne & résolument 2013, c'est l'Art de vivre à la Normande. Une vue imprenable sur la place du vieux marché.

Le Salon d'Honneur

Le Salon d'Honneur

Somptueux salons pour vos réceptions de Prestige, le dernier empereur d'Ethiopie y tint son grand banquet !!!

Le Salon des Politiques

 Le Salon des Politiques

En balcon de La Couronne, sa célèbre table ronde est un lieu de convivialité pour ces dix invités! Repas privés en toute discrétion.

La terrasse de la Couronne

La terrasse de la Couronne

 en bonus, une des cartes de la Couronne

2015-08-27_155802