Museé de la Corderie Vallois

Maurice Mallet était resté très attaché à son usine malgré la fermeture et il lutta pour empêcher sa destruction.
Menacé par un projet immobilier sur un terrain adjacent, le bâtiment put être sauvé et restauré grâce à son combat, mené avec Pierre Vallois, petit-fils de Jules Vallois, et soutenu par l’Association du Musée de l’Homme et de l’Industrie, les pouvoirs publics (Monuments Historiques et Musées de France) et les collectivités territoriales (Région et Département).

Le 15 janvier 1975, le bâtiment et la roue furent inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et le 27 février 1984, la plupart des machines furent classées au titre des objets mobiliers du monument.

En 1989, la région de Haute-Normandie, propriétaire du bâtiment, prit la décision de créer un musée archéologique industriel servant de lieu de mémoire. Le projet muséographique répondait ainsi à un double objectif : restaurer le site, en restituant l’ambiance des ateliers d’antan et en l’adaptant à sa nouvelle fonc

2015-08-13_210410 032 034 038 108 115 116 112 117 119 123 125 114 110 035 036 037 033 025 026 028 029 030 042 044 045 048 049 050 051 053 055 057 058 059 060 062 063 064 067 069 071 072 073 074 075 076 079 080 083 084 085 086 087 089 090 093 094 095 097 099 100 101 102 103 105

Les derniers commentaires

Autres albums photos